Le bassin de Seudre, un milieu particulier !

Le Milieu :

Dans le bassin de la Seudre en Charente-Maritime, à partir de Mornac, village de caractère, l'Association oeuvre pour faire mieux comprendre et aimer le marais, sa nature, sa vie, ses activités ; un milieu bien particulier du milieu charentais. Sur un espace de 12000 hectares cette zone humide salée, la plus grande de la façade atlantique française, est en effet à la fois naturelle et ... façonnée par des générations humaines depuis l'époque médiévale, pour les cultures marines : sel, poissons, huîtres. S'ajoute, dans des paysages tout en mosaïques, la particularité d'un marais navigable, en fonction de la marée, sur une trentaine de chenaux et une multitude de petits ruissons.

Les activités :

Claires à huîtres :

Les activités de « l'Huître Pédagogique » toujours conduites en bénévolat, se traduisent d'abord par la construction à l'ancienne et l'entretien (avec les outils traditionnels) de claires, les bassins d'affinage de l'huître dont l'origine remonte ici au 17 et 18 ème siècle. Ces activités, très physiques, permettent de bien comprendre, outils en mains, comment le milieu constitué à l'origine de vasières hostiles, a été façonné pour devenir productif et nourricier. C'est aussi mieux cerner les besoins d'un entretien saisonnier du milieu.

Cabanes de sauniers :

Autre activité physique de terrain : l'édification de cabanes de sauniers traditionnelles. En reconstructions répétées (suite à des actes de malveillance) ces cabanes sont à la fois des témoins de la vie ancienne sur le marais, et des lieux « d'escales, » d'abris, sur les parcours de découverte du milieu.

Démonstrations de travail :

Suivent, dans l'éventail des activités, les démonstrations sur les différentes phases du travail ostréicole traditionnel : captage, élevage, affinage. Ces démonstrations, auxquelles le public peut participer, s'inscrivent dans le cadre de visites commentées sur la flore et la faune du marais.

Parcours de découverte :

Pour l'interprétation du milieu,sont mis en œuvre des parcours de découverte ciblés tels « Les Sentiers des Eaux de la Seudre » et leurs dix-sept points d'observations faisant l'objet d'une brochure –guide illustrée. Ces parcours permettent une connaissance détaillée du milieu au fil de l'eau et selon le rythme des marées.

L'Exposition estivale :

Montée chaque année en été à Mornac, une exposition met en relief des aspects choisis de « mémoire de vie côtière au pays de Seudre ». Cette exposition originale, ouverte gratuitement au public (18 000 visiteurs en 2008) présente un caractère inter-actif très apprécié. Elle se veut « à voir ... et à toucher » avec possibilité de participation du public (à travers un atelier de confection de collecteurs à huîtres ouvert aux petits et aux grands).

Le respect de la qualité du milieu :

Orientées vers la défense d'une bonne qualité du milieu, des actions et des interventions à différents niveaux sont menées contre les atteintes au marais : comblements intempestifs, décharges sauvages et autres dégradations. Ce fût le cas à travers un recensement précis (au G.P.S) des points de dégradations sur la rive gauche de la Seudre en collaboration avec des étudiants en information géographique de la Faculté de géographie de La Rochelle.

Les sites remarquables :

Pour développer la connaissance du milieu en direction d'un tourisme culturel, un inventaire des sites remarquables du bassin de la Seudre est en cours d'élaboration. Sur le thème « découvrir les eaux et les terres salées du pays de Seudre » une soixantaine de lieux sont déjà répertoriés avec leurs principales caractéristiques.

L'Huitre de Seudre :

Pour informer sur l'huître et les pratiques locales de sa culture, une publication est en préparation sous le titre « Un métier dans la tradition ». Cette information illustrée, riche en détails pratiques sur la vie de l'huître de sa naissance à sa dégustation, situe également le travail des hommes et des femmes de l'ostréiculture aux rythmes des marées. Cette publication va s'inscrire dans le cadre de l'interprétation du milieu et du métier menée par l'Association « L'Huître Pédagogique » à travers ses démonstrations sur le terrain.

Mots et ... marais :

Également en chantier un recueil des expressions en langage local devrait aboutir à un lexique « Mots et ... Marais ». Quelques quatre cent cinquante termes – mélange de vieux français, de parler saintongeais et d'expressions maritimes – ont déjà été retenus. Un exemple : « un drôle qui agreune ine lasse » (un garçon qui écope une embarcation ostréicole). A travers cette recherche tout un vocabulaire retrouve ses résonances. Et parfois son histoire comme avec le mot « taillée » qui désigne les digues, dérivé du latin « taillieti » employé ici au 12ème siècle.

Vue aérienne des marais

Des temps forts :

En cours d'année, en plus du cours ordinaire de ses activités et des accueils de groupes, « l'Huître Pédagogique » connaît quelques temps forts : la journée mondiale des zones humides en février, le printemps de Seudre en mars, une démonstration « marais à poissons » en avril, la journée du patrimoine du pays en juin, une visite nocturne du marais en août, les Journées Européennes du patrimoine en septembre et les rencontres d'Automne de « l'Huître Pédagogique » en Octobre.

En partenariat :

Les activités de « l'Huître Pédagogique » sont parfois conduites en partenariat avec d'autres associations et personnes compétentes. Elles sont autant de moyens concrets en faveur de l'interprétation du territoire. Et ceci à partir de la triple vocation du milieu : biologique, car le marais est une réserve des animaux marins, économique, à travers les activités professionnelles qui s'y poursuivent et ... vocation culturelle en développement, à partir des aspects de qualité de vie dégagés par le milieu. Ainsi pour l'Association, dans le cadre de ses actions, il s'agit non seulement de relever les filets de « la mémoire » mais de lier traditions et vie d'aujourd'hui. Ceci y compris dans ses aspects professionnels. C'est pourquoi « l'Huître Pédagogique » est en relation avec des organismes comme la Section Régionale Conchylicole Poitou-Charentes et le Forum des Marais Atlantiques.

Bénévolat et ouverture :

Fidèles à un principe de total bénévolat les activités de « l'Huître Pédagogique » sont ouvertes à tous dans un esprit de convivialité et de partage, sans oublier une volonté de transmission des savoirs. Dans la pratique, en fonction de la disponibilité des bénévoles, chacun individuellement ou en groupes (scolaires, étudiants ou autres) peut participer aux animations et « mettre la main à la pâte » pour les travaux sur les sites de démonstrations toujours ouverts et accessibles à tous.