Mornac sur Seudre

Mornac , ancien site portuaire stratégique sur la côte de Saintonge, montre encore quelques traces de ses anciennes fortifications. Le creux des douves qui entouraient le vieux bourg est encore visible, bien que des fossés aient été partiellement comblés et bâtis.

Les vues aériennes montrent d’ailleurs très bien comment l’urbanisme en cercle épouse le tracé des anciennes défenses lors de la reconstruction de Mornac à la fin du XVIIème et au XVIIIème siècle après les destructions des guerres de religions.

Ont peut aussi voir les restes d’une tour carrée du XIème siècle à l’est de l’actuelle propriété dite « du Château » là ou se situait l’ancien château féodal avec son donjon – de même type que la tour de Broue – détruit en février 1622 par le chef protestant De Soubise.

Surtout, il est intéressant de se reporter au plan de Mornac en 1700, dressé par Claude Masse, l’ingénieur géographe de Louis XIV. Il comporte la mention « Mornac autrefois ville » ce qui signifiait lieu fortifié. Le dessin de ce plan, bien que légèrement déformé, situe l’ensemble du village, par rapport au marais voisin. On y voit le chenal non redressé, le port avec ce qui ressemble côté ouest à un bassin à flot, le moulin à marée, le château avec trois tours d’enceinte, l’église Saint-Pierre, les halles et l’église de l’ancien prieuré Saint-Nicolas, entièrement ruiné en 1734 et complètement disparu ensuite.